19.09.2014

Des autoportraits sur banc et de l’amour des projets photographiques

19.09.2014

Des autoportraits sur banc et de l’amour des projets photographiques

Il y a quelques temps, alors que j’étais debout sur un marchepied pour pendre une photo en vue plongeante, je me suis souvenue de quelque chose. Je me suis souvenue d’une époque à laquelle je montais chaque semaine non pas sur des marchepieds mais sur des bancs. Je ne faisais pas cela pour avoir des images vues depuis cette position privilégiée, mais pour me prendre moi-même en haut du banc. C’est une idée un peu étrange, mais c’est avant tout très amusant !

À l’époque, je tenais un blog et j’étais également très active sur Flickr, car j’y avais découvert Bench Monday.

Bench Monday, c’était (et c’est toujours) un projet photographique coopératif aux règles simples : debout sur un banc (ou toute autre chose ressemblant à un banc), prenez une photo de vous-même et partagez-la chaque lundi avec la communauté des photographes passionnés de bancs.

Debout sur mon échelle, j’ai repensé à quel point cela me plaisait. La recherche hebdomadaire de nouvelles scènes adaptées à un « cliché de banc » était on ne peut plus passionnante. Je faisais alors monter avec moi sur tous les bancs possibles et imaginables mes amis et ma famille.

Lorsque l’on prend son autoportrait debout sur un banc ou sur autre chose, les passants s’arrêtent souvent pour vous regarder avec curiosité, étonnement et amusement. Mais cela n’est que l’un des drôles d’aspects du projet ! Il est alors facile d’engager la conversation avec des inconnus. Je ne suis pas certaine que tous comprenaient véritablement ce que je faisais et pourquoi je le faisais. La plupart d’entre eux pensaient probablement que nous étions tombés sur la tête, mais peu importe. Pour nous, il s’agissait avant tout de prendre du bon temps. En voyage, nous avons escaladé tout ce qui ressemblait de près ou de loin à un banc. Cela a donné naissance à toute une série de clichés de vacances très particuliers et que j’aime énormément.

À propos, un trépied (ou éventuellement un trépied de poche, qui évite de trimballer trop de matériel) est très pratique pour ce type de projet photographique, tout comme un déclencheur à distance. Un conjoint disposé à prendre la photo fait aussi l’affaire, mais il ne pourra alors pas être à vos côtés sur le banc et sur la photo.

Comment avais-je pu oublier le Bench Monday pendant tout ce temps, alors que je vois quotidiennement l’une de mes photos de banc sur l’en-tête de mon blog ? Je suis si heureuse de m’en être souvenue. Considérez donc cette publication comme un appel en faveur des projets photo réguliers, en particulier ceux qui sont créatifs mais qui semblent un peu absurdes. Car ils vous lancent des défis, ils sont amusants, ils inspirent et ils peuvent même se transformer en expérience collective. Et ce que vous soyez stoïquement allongé à plat ventre en public à l’occasion de « Face Down Tuesday » ou que vous optiez pour un projet photographique de style documentaire plus personnel, comme l’a fait ma consœur blogueuse Anna Sterntaler, qui immortalise au quotidien sa tenue sur sa page Instagram. Il y a autant de possibilités que d’individus possédant un appareil photo. Ce qui les rassemble, c’est le plaisir qu’ils ont à photographier.

Je crois que je suis sérieusement en manque d’autoportraits pris debout sur un banc.
Et vous ?

Nic Hildebrandt

Blogueuse depuis 2006, Nic se passionne pour les voyages et de gastronomie. Designer textile indépendante, elle adore le bricolage DIY et la photographie.

Blog www.luziapimpinella.blogspot.de 
Instagram @luziapimpinella
Facebook www.facebook.com/pages/luzia-pimpinella
Twitter @luziapimpinella

Top
Nos marques