22.03.2017

Photo de paysage de nuit

Rédigé par:
Pascal Canovas

22.03.2017

Photo de paysage de nuit

La photo de nuit est une de mes techniques préférées, après les levers et couchers de soleil, mais elle peut sembler compliquée pour certains. Pourtant, la technique est simple.

Pour la prise de vue, j’utilise toujours un trépied pour favoriser un maximum de qualité à ma photo mais il est possible de réussir des photos à main levé suivant la luminosité.

Côté matériel, j’utilise un full-frame (mais un apsc fera bien évidement l’affaire) couplé à un 16-35 et je favorise un trépied bien stable. Personnellement, j’utilise un trépied Manfrotto 190XPRO en carbone doté d’une rotule à crémaillère junior 410 et d’une télécommande, obligatoire pour passer la barre des 30 secondes.

 La lumière est un atout majeur en photographie et il est faux de penser que sans lumière, pas de photo ; bien au contraire.  Une fois le soleil couché, il ne faut surtout pas ramasser son matériel mais justement commencer ses prises de vues. L’heure bleue et l’heure qui la suit présentent un charme si particulier qu’il serait dommage de passer à côté. En effet, avoir un ciel de cette couleur bleu roi est bien plus esthétique qu’un ciel tout noir.

Ci-dessous un feu d’artifice, à Menton, aux alentours de 23h, qui va vous permettre de comparer les couleurs de ciels en fonction de l’horaire :

N’oublions pas que la colorimétrie d’une photo est primordiale dans le rendu et un ciel bleu roi fournit une couleur complémentaire au jaune orangé des éclairages nocturnes, d’où la nécessité d’utiliser la roue chromatique pour comprendre la complémentarité des couleurs (schéma ci-dessous) :

En exemple, le Mont Saint-Michel une heure après le coucher du soleil avec un ciel bleu roi :

Côté technique j’ai un Canon 5dm3 avec un objectif Canon 16-35f4 et un trépied 190XPRO avec une rotule à crémaillère junior 410. J’étais à f16 et 65 secondes de pose et iso 200 balance des blancs à 5800k et piloté via une télécommande.

Cette heure-là favorise les contrastes les lumières et les reflets qui donnent un charme incroyable aux paysages.

Technique :

Si vous shootez de manière classique à main levée, vous allez très certainement être obligé de monter violemment vos isos, d’ouvrir votre diaphragme au maxi et de réduire votre vitesse au point de favoriser le fameux flou de bougé.

Ces trois paramètres cités forment ce que l’on appelle l’exposition.  La technique pour faire de la photo de nuit va consister à modifier ces trois paramètres pour obtenir un résultat correct (profondeur de champ souhaitée, photo nette pas trop bruitée).

Un point à ne surtout pas négliger est bien évidement la mise au point, la fameuse MAP en langage de photographes. Pour la MAP, je réalise mes prises de vue exclusivement en Live-View  (ce qui a pour conséquence de verrouiller le miroir afin d’éviter des flou lorsque ce dernier se relève) et en zoomant sur l’écran. Je réalise manuellement mon réglage au plus fin possible en tournant ma bague de MAP.

Ci-dessous une Photo des quais de la Loire à Nantes, et une des épaves de Camaret :

Côté technique je shootais avec un Canon 5dm3 objectif Canon 16-35f4 et un trépied 190XPRO et une rotule à crémaillère junior 410 et j’étais réglé à f16 et 110 secondes de pose pour les quais, 76 secondes pour l’épave, iso 100, balance des blansc à 6000 kelvin et piloté via une télécommande.

Un des nombreux avantages de réaliser ses prises de vue sur trépied est bien évidemment de pouvoir réaliser sa photo en modifiant les paramètres qui seraient impossible à maintenir à main levée.

Les 3 avantages sont :

  • Iso : possibilité de les réduire considérablement
  • Vitesse : possibilité de l’augmenter à souhait
  • Diaphragme : le fermer pour favoriser la profondeur de champs et l’apparition suivant les objectifs de ces fameuses étoiles si recherchées par certains photographes.

En photo de nuit il y a également la Photo d’orage :

Outre les règles minimum de sécurité pour vous et votre matériel, la technique reste globalement la même. Les éclairs étant imprévisibles, j’utilise donc une fonction de ma télécommande qui est l’intervallomètre (il vous permet de prendre des photos très longues ou des photos régulièrement).

Cotés réglages, je suis généralement aux alentours de F5,6 / 6,3 et je monte les isos entre 100 et 400. Pour les temps de poses, entre 2 secondes et 2 min mais tout dépend de ce que je souhaite faire : une pose instantanée de l’éclair si je suis quasi sûr de son apparition ou une pose longue s’il se fait attendre.

Lorsque vous partez à la chasse aux orages, prévoyez du temps car les éclairs ne sont généralement pas très fréquents et de ce fait vous allez devoir faires des poses longues et fréquentes pour ne rien louper.

Je le répète, soyez très vigilant aux règles de sécurités pour ce type de shooting car la foudre peut tomber à n’importe quel endroit ! Personnellement, je me mets toujours sous abris dans un bâtiment ou dans le coffre d’un Monospace.

 *************

En résumé, il y a 2 choses à savoir pour faire une photo de nuit réussie :

  • réaliser sa prise de vue sur un trépied stable et bien verrouillé
  • régler son boîtier en manuel et en live-view

Pascal Canovas

Français

*Guest Blogger Mars 2017 pour Manfrotto*

Pascal Canovas est photographe dans le Morbihan en Bretagne, spécialisé dans les paysages, mariages, portraits et reportages photos depuis 2012.

Aujourd’hui, les techniques sont en constante évolution et constituent la base, mais pour lui l’émotion, la sensibilité, le sentiment, le rêve… sont primordiaux dans une photographie. Selon lui, certaines de ses photos ne révèlent pas la réalité brute d’un endroit ou d’une situation mais l’interprétation du rêve qu’elles procurent.

Top