29.03.2017

La pose longue

Rédigé par:
Pascal Canovas

29.03.2017

La pose longue

La pose longue ou l’art de donner un effet apaisant et reposant à ses photos

 

La pose longue est devenue l’une des techniques photos les plus en vogue du moment.

Pourquoi est-ce devenu si prisé des photographes ? Parce que la pose longue apporte un autre style, un autre type de visuel à une photo et intrigue souvent le spectateur. Un paysage classique peut se révéler être un chef d’œuvre en pose longue.

Ci-dessous un exemple de pose longue à l’île vierge à Morgat dans le Finistère (Canon 7d objectif 16-35f4 filtre nd1000 f9 92 secondes iso 100) :

Quand on parle de pose longue, on parle forcément de temps de pose rallongé.

Lorsque vous prenez une photo correctement exposée, vous figez les éléments mais ne parvenez pas à les lisser ou à leurs donner un effet de brume à la prise de vue ou de révéler des reflets. Le but recherché pour faire de la pose longue est de rallonger considérablement son temps de pose grâce à un objet que vous mettrez devant votre objectif.

Cet objet s’appelle un filtre ND (« Neutral Density » en anglais ou « densité neutre » en français) et il a pour fonction de filtrer la lumière sans altérer les couleurs, et donne un effet à la mer, à l’étang, à l’architecture, un filé de lumières sur les véhicules etc.

Pour la prise de vue, j’utilise exclusivement et obligatoirement un trépied pour favoriser une qualité maximale pour ma photo et éviter tout tremblement.

 

Côté matériel :

J’utilise un full-frame (un apsc fera également l’affaire) couplé à un 16-35 et je favorise un trépied bien stable.

Personnellement, j’utilise un trépied Manfrotto 190XPRO en carbone avec une rotule à crémaillère junior 410 et une télécommande, obligatoire pour passer la barre des 30 secondes en mode bulb et des filtres avec différentes densités.

En ce qui concerne les filtres, il existe de nombreux modèles et marques : vitre carrée ou rectangle à glisser sur un support, rond à visser sur l’objectif, différentes densités, etc.

Les types de densités vont bloquer la lumière entrante de façon plus ou moins importante sur votre capteur et de ce fait lisser plus ou moins les éléments.

Une mise en garde s’impose sur les filtres bas de gamme qui ont tendance à fortement dégrader la qualité de la lumière et des couleurs.

Ci-dessous un exemple de l’abbaye de Paimpont Morbihan Bretagne par temps brumeux (Canon 5dm3 objectif 16-35f4 filtre big stopper 78 secondes iso 50) :

 

Côté technique :

Tout d’abord pour faire une pose longue, vous devez vous munir d’une table de conversion, d’un logiciel (très souvent gratuit) ou d’une calculatrice pour calculer votre temps de pose.

Le calcul est relativement simple mais sur le terrain je préfère une table de conversion ou d’un logiciel sur smartphone.

Exemple 1 :

Si vous réaliser un shoot sans filtre, correctement exposé et que votre vitesse est de 1/10eme et si vous partez avec un filtre de 6 stops, le calcul sera le suivant :

Divisez 1 par 10 (votre vitesse) qui vous donnera : 0,100 à multiplier par le nombre de stop soit ici 6.

0,100×6= 0,6 secondes avec filtre

Exemple 2 :

Si vous réaliser un shoot sans filtre, correctement exposé, que votre vitesse est de 1/125eme et si vous partez avec un filtre de 10 stops, le calcul sera le suivant :

Divisez 1 par 125 (votre vitesse) qui vous donnera :  0,008 à multiplier par le nombre de stop soit ici 10.

0,008 x 10 = 8 secondes avec filtre.

Après avoir compris ces calculs, vous comprendrez aisément qu’il est plus simple d’avoir une table ou un logiciel sur le terrain.

Exemple de tables de conversions facilement trouvable sur les sites constructeurs ou sur le net :

J’attire votre attention sur ces valeurs données par la théorie sur les tableaux de conversion.

En effet la pose longue est également un art créatif mais parfois transgresser ces temps pourront vous donner des résultats vraiment surprenant.

Faites plusieurs essais et ajustez en fonction de votre ressenti sur le visuel obtenu.

Astuce : N’hésitez pas à compiler et créer un blending avec plusieurs poses comme une mer en pose longue et un ciel en pose normal, cela aura son petit effet !!

 

*************

En résumé, il y a 2 choses à savoir pour faire une photo en pose longue :

– réaliser sa prise de vue sur un trépied bien stable et noter sa vitesse sans filtre ;

– installer son filtre et régler la nouvelle vitesse sur son boîtier en manuel, comme indiqué ci-dessus.

Pascal Canovas

Français

*Guest Blogger Mars 2017 pour Manfrotto*

Pascal Canovas est photographe dans le Morbihan en Bretagne, spécialisé dans les paysages, mariages, portraits et reportages photos depuis 2012.

Aujourd’hui, les techniques sont en constante évolution et constituent la base, mais pour lui l’émotion, la sensibilité, le sentiment, le rêve… sont primordiaux dans une photographie. Selon lui, certaines de ses photos ne révèlent pas la réalité brute d’un endroit ou d’une situation mais l’interprétation du rêve qu’elles procurent.

Top