07.07.2017

Torche LED Lykos Bi-Color

Rédigé par:
Loris Fae

07.07.2017

Torche LED Lykos Bi-Color

J’ai récemment débuté un projet photo en studio, en lumière artificiel. Déjà équipé en flash, mes premiers essais se sont montrés intéressant quant au rendu recherché (clair/obscure assez contrasté).

Si comme moi, vous n’avez pas la chance de travailler en studio, la mise en place d’une séance avec flash, boite à lumière, fond, déboucheur et modèle peut vite devenir compliqué, par un manque de place évident ! A la maison, J’avais besoin de plus de simplicité et d’instantanéité que peut apporter la lumière continue mais le tout sans chauffer. Pour cette série, le set-up est très simple : une lumière en douche, un fond sombre.

J’ai donc commandé la Lykos Bi-color de chez Manfrotto, une torche LED à puissance et température de couleurs variables. Quelques jours plus tard, j’ai reçu le matériel.

Parfaitement emballée, la boîte contient :

  • La torche LED Lykos Bi-Color
  • Le manuel d’utilisation
  • Une petite rotule ball
  • Une gélatine rigide semi-opaque
  • Un adaptateur secteur
  • 5 câbles d’alimentation (suivant les normes des différents pays)

La mise en place est on ne peut plus simple : une fois branchée, une pression sur le bouton power de la LED Lykos et elle s’allume.

Au dos, on retrouve également un petit écran LCD qui nous informe sur la puissance et la température de couleur. Sur le côté droit, 2 molettes : l’une pour la puissance, l’autre pour la température.

Jour J du shooting : les prises de vues se font avec mon fidèle Canon eos 6D et son compagnon le Tamron SP 85mm VC USD.

Je place ma lumière sur un pied girafe au-dessus du modèle (en douche) à environ 70-80 cm.

Tout de suite on se rend compte de l’incidence de la lumière. C’est là le gros avantage de la lumière continue.

Pour ces photos particulièrement, je n’avais pas envie de passer trop de temps derrière l’ordinateur à retoucher les photos, préférant accorder un maximum de temps à la prise de vue. Ayant discuté au préalable avec mon modèle pour les poses, je n’avais plus qu’à me soucier de la lumière. Après 2/3. Réajustement de la position de la lumière, grandement facilité d’une part par la rotule ball et d’autre part par la légèreté de la Lykos, J’obtiens le rendu désiré.

Côté exifs, je cale mon boitier à 500 ISO, une vitesse de 1/125e et une ouverture de f4 – la balance des blancs sur Auto. Etant donnée qu’il s’agit d’une série en noir et blanc, je positionne le Style d’effet du boitier sur Monochrome. Bien qu’à l’ordinateur, le RAW s’affichera en couleurs, cela me donne une idée plus précise du rendu désiré au moment de la prise de vue.

La Lycos elle est à 70% de sa pleine puissance et la température de couleurs est à 5400K.

Pour cette dernière photo, j’ai positionné la lumière à la gauche du modèle et un peu plus à sa hauteur afin d’éclairé son visage.  Côté boitier, j’ai fermé d’un cran.

Au niveau de la retouche, sous DXO Optics Pro 11, je passe ma photo en Noir et Blanc et je réajuste les hautes lumières, les ombres et les contrastes. J’exporte dans Photoshop afin de finaliser l’image en atténuant les petites imperfections.

Visualisez la vidéo des retouches effectuées

 

Dans ce deuxième exemple, je vais aborder la photo « packshot ». Plus exactement, une photo d’ambiance pour un site web spécialisé dans les tisanes et les bougies bio « Les pépites de Beriz ».

Le cahier des charges : respecter une dimension (contrainte technique du site web), une tonalité (chaude) et que les 2 produits soient présents avec une ambiance dans l’air du temps correspondant à la thématique des produits.

La mise en place de la lumière était assez simple…

Je conserve le duo pied girafe + Lykos sur la rotule ball qui me convient bien.

L’idée était de créer une ambiance chaleureuse et cosy. J’ai positionné la lumière sur le côté gauche du sujet à 61 % de la pleine puissance et à un peu moins d’un mètre de distance avec une température de couleur assez chaude.

 

Du côté matériel, j’ai opté pour le Tamron SP 90mm VC USD toujours sur le Canon EOS 6D monté sur un trépied Manfrotto BeFree.

Exifs : ISO 100 – F/8  –  ¼ de secondes – Balance des blancs sur Auto – déclenchement par télécommande

Là encore, les réajustements de positions de la lumière sont facilités par la compacité et la praticité de l’objet. De même que les variations de puissance et de tonalité sont très faciles. Il suffit juste de tourner les molettes et constater le rendu.

Egalement sous DXO Optics Pro11 pour la retouche puis Photoshop pour supprimer les imperfections.

 

 

En conclusion, pour ces 2 approches différentes, l’utilisation et la manipulation de la Lykos sont facilitées par la simplicité de l’objet : 2 molettes de réglages, un écran LCD et un bouton.

Dans un espace réduit, comme ici à la maison… elle est parfaitement adapté au portrait, au plan américain et au packshot, elle ne dégage quasiment aucune chaleur (donc aucun risque de se brûler) et sa mise en place est très rapide !

La poignée permet de la manipuler à une main, soit par le photographe soit par un assistant.

Il est également possible de l’équiper d’une batterie amovible, ce qui la rend nomade pour les reportages ou séance portrait en extérieur.

On peut aussi lui ajouter un dongle Bluetooth afin de la piloter à distance depuis un smartphone ou une tablette par le biais de l’application Lykos Lights.

Remerciements

Modèle et corset noir : Daphné

Corset : Laure

Loris Fae

Graphiste depuis 15 ans dans la communication en agence et chez l’annonceur, je me suis tourné vers la photographie, tout d’abord comme assistant en studio, puis dans l’événementiel. J’ai amorcé un virage dans mon parcours de photographe pour m’investir un peu plus dans la photo de nature, sans pour autant me désintéresser de la photo de portrait et de concert.

Top
Nos marques