25.08.2015

Minimal mais un maximum d’effet !

25.08.2015

Minimal mais un maximum d’effet !

Pour ce dernier article je voulais vous parler d’un style de photos que j’aime beaucoup : le minimal. C’est un style de photos que j’ai découvert sur Instagram.

photo 1

[ moi quelque part en Allemagne – prise par @kapstand au Lumia1020 – février 2014 ]

C’est un style de photos qui n’est pas évident à faire contrairement à ce que l’on pourrait penser. Il faut déjà avoir une bonne dose de créativité pour réussir à faire d’une scène ordinaire ou d’un objet banal une jolie photo minimaliste qui va vous transporter ailleurs. En une photo quelque fois irréelle, parfois étonnante de simplicité et des fois complètement décalée. C’est ça la beauté du minimalisme. J’adore les galeries minimalistes car elles sont souvent très recherchées et certaines m’inspirent et me donnent des idées par la suite, même si ce n’est pas mon style de prédilection.

Mais déjà qu’est ce que le minimal ?
Le minimal c’est l’art de faire du beau avec peu. De faire une photo simple et épurée. Le sujet (objet, nourriture, personne…) doit être l’élément principal et unique de la photo. Comme une évidence.
Le minimal est un style de photos qui me plait car je n’aime pas les photos trop chargées, les photos où il y a trop d’informations. J’aime quand la photo me parle tout de suite.
ll y a plusieurs styles de photos minimales je vais essayer de vous en présenter quelques uns et de vous donner quelques idées et techniques pour en réaliser vous mêmes si le cœur vous en dit ! Sachant que je ne suis pas une encyclopédie ceci n’est pas une définition du minimalisme mais plus ma vision des choses !

– la street minimale : la photo de rue épurée… Faire ressortir une perspective, une situation, un détail, une silhouette. Toujours jouer avec ce qui vous entoure. Les lignes, le graphisme. Il faut regarder autour de vous et trouver vos idées.

photo 2

[ mon amie Marlène à Montpellier – janvier 2015 ]

– le minimal dans la photo de paysage : un contre jour, un arbre isolé, un coucher de soleil il y a différentes façons de faire du minimal avec ce genre de photos. Simple et efficace pour faire ressortir la beauté de la nature.

photo 3

[ sous la neige à Orcières – janvier 2015 ]

– le minimal de situations : c’est à dire que des fois je suis quelque part je repère un endroit ou quelque chose et une idée me vient. Au moment où je fais la photo je sais ce que je veux en faire dans ma tête. Je cadre en fonction de. Et après l’édit finalise mon idée.

photo 4

[ un rider pendant le FISE à Montpellier – mai 2015 ]

– l’architecture minimale : certains sont très très forts dans cette catégorie ! Une de mes catégories fétiches ! Là on est en plein dans le sens du détail ! Et le cadrage est primordial !

photo 5

[ un escalier à Paris – février 2015 ]

– le minimal façon blogueuse (c’est moi qui l’appelle comme ça) : mettre en avant un bijou ou détail de décorations ou autres dans un style très épuré et avec un édit soit très pastel ou alors très coloré au contraire. J’en suis quelques unes et j’aime ce côté girly même si c’est un style que je ne fais jamais.

– le minimal très blanc : ça j’en fais et j’adore ! Là tout est dans l’édit !! Sachant que je fais mes édits avec Snapseed toujours. Je teste pour obtenir ce résultat et sachant que ça ne marche pas avec toutes les photos … Je joue juste avec la lumière et les contrastes c’est tout. Des fois si il me reste des tâches ou autres je corrige soit avec TouchRetouch soit avec Snapseed et le point correcteur. Je pose le point sur ce que je veux enlever je règle le diamètre de correction en fonction et je mets la luminosité à fond ! Imparable ! Pour le minimal l’édit et les couleurs sont très importants. Quand je fais ce style de photos en général je la visualise éditée dans ma tête. Je sais ce que je veux en faire, d’où le cadrage.

photo 6

[ une famille à Biarritz – avril 2015 ]

– le minimal décalé : j’ai découvert il y a plusieurs mois des hashtags très drôles notamment le #tired_portrait dont je vous ai déjà parlé. Il est très utilisé pour les photos minimales justement et s’adapte parfaitement à ce style de photos.

photo 7

[ moi au musée de la mer à Biarritz – avril 2015 ]

– le minimal irréel : crée grâce à Photoshop notamment, certaines galeries de ce style sont vraiment des invitations à la poésie ou à la rêverie comme @xs.fr ou @in.ovo

J’aime faire du minimal même si je n’en fais pas souvent ! J’aimerai en faire plus mais ce n’est pas évident je trouve. D’ailleurs j’admire les galeries qui se tiennent qu’à ce fil conducteur car il faut avoir les idées ! Et avoir le sens du détail aussi je trouve. Voici comme d’habitude mes galeries fétiches dans cette catégorie, n’hésitez pas à partager les vôtres dans les commentaires car Instagram c’est aussi ça, le partage des coups de cœur !
@tichacadabra @aurelycerise @muetc @l_adrien @justtigga @skyframes @veer74 @m_lloyd @oliviermorisse … La liste est longue !

photo 8

[ la montagne, lieu idéal pour le minimal – Orcières – janvier 2015 ]

Il existe également des communautés et des hashtags pour le minimal… Ma préférée est sans hésitation @minimal_people #minimalpeople toujours des sélections qui me plaisent beaucoup ! Il y a également @rsa_minimal #rsa_minimal / @minimalism_world #minimalism_world / @ic_minimal #ic_minimal / @killerminimal #killerminimal parmi ceux que je connais.

photo 9

[ bâtiment à la BNF à Paris – août 2014 ]

La conclusion est que tout peut être sujet à photographier… Il n’y a pas de limites à votre imagination ! De varier les styles, de tester, cela vous permettra peut être de trouver votre style à vous si ce n’est pas déjà fait.
La photographie pour moi est une passerelle entre le monde réel et le monde du rêve … Alors rêvez !!

Je profite de ce dernier article pour remercier ManfrottoImagineMore j’ai adoré partager ma vision sur Instagram, mes coups de cœur et discuter avec vous. Merci à mes lecteurs, à mes amis Instagram et mes amis tout courts pour votre soutien et vos gentils mots tout au long de cette expérience.

Sigrid

Je suis Sigrid alias @ettisi sur Instagram ! Je vis dans le sud de la France à Montpellier… Mais j’ai souvent la bougeotte. J’ai toujours aimé prendre des photos d’aussi loin que je me rappelle. J’ai découvert Instagram en 2012 et cela m’a ouvert les yeux d’une nouvelle façon sur le monde qui m’entoure…les détails du quotidien, trouver de la poésie là où il y en a pas forcément, me recréer mon propre univers, Instagram me permet d’exprimer tout ça. J’arrive à mettre des images sur ce que je perçois et ce que je ressens, et surtout je les partage avec mes followers ! Welcome in my little world !

Top
Nos marques