15.09.2015

Photo culinaire : se prendre en photo.

15.09.2015

Photo culinaire : se prendre en photo.

Une main attrapant un muffin, une cuillère prête à être dégustée, une tarte portée à deux mains… tous ces choix de mise en scène, qui suggèrent la présence d’une personne, donnent vie à des images culinaires trop souvent banalisées. La présence humaine apporte tout de suite une ambiance différente et confère plus de chaleur et de dynamisme.

On peut suggérer cette présence de différentes manières sur une photo. Elles ne sont pas toutes faciles à mettre en place lorsque vous devez passer devant l’appareil photo.
Vous aurez besoin d’un accessoire indispensable : le trépied. Il n’est pas nécessaire d’investir dans un trépied très cher si vous n’en avez pas d’autre utilité. Sans trépiéd, les possibilités de vous prendre en photo seront très limitées.

Une télécommande est aussi fortement conseillée mais pas forcément indispensable (quoique dans certaines situations, elle sera une grande aide.). Elle vous permettra de déclencher l’appareil photo à distance sans bouger de votre place. Sans télécommande, vous pouvez utiliser le retardateur de votre appareil photo. Vous aurez ainsi quelques secondes pour vous remettre en place avant que la photo soit prise.

La méthode pour se prendre en photo sera différente selon ce que vous voulez faire. Il est évident que photographier des mains en arrière-plan ne demandera pas tout à fait la même technique que de se photographier façon auto-portrait.
Je vous propose de vous montrer différents exemples de mises en scène et de vous expliquer comment j’ai fait pour les faire seule.

– Suggérez une présence en arrière-plan
Si vous voulez ajouter votre présence simplement, je vous conseille de placer vos mains à l’arrière-plan de votre image. Pourquoi ? Parce que vous n’aurez pas à vous soucier de faire la mise au point sur vos mains.

photo1
Le mise en place sera simple : placez votre appareil photo de manière à ce que le cadrage vous convienne. Imaginez comment vous allez intégrer vos mains. Réalisez la mise au point sur votre plat.
Vous n’avez plus qu’à enclencher le retardateur de l’appareil photo (ou depuis la télécommande), de vous placer en arrière-plan et d’attendre que la photo soit prise.

Vous pouvez vous montrer en train de manger, en train de préparer le plat ou en train de préparer une table selon l’histoire que vous avez envie de raconter. Jouez sur la profondeur de champ pour rendre votre arrière-plan plus ou moins net, et donc vos mains plus ou moins nettes.

– Projetez votre spectateur à votre place

Une autre technique consiste à projeter la personne qui regardera votre image à votre place. C’est-à-dire que vous allez vous placer derrière l’appareil photo comme à votre habitude et placer vos bras de part et d’autre du trépied de façon à les intégrer dans la scène par le bas de la photo comme les exemples ci-dessous.

photo2

Pour réaliser ce genre d’images, placez votre appareil photo sur votre trépied. De la main droite vous allez prendre la photo, tandis que de la main gauche, vous allez tenir l’élément à photographier.

Autant que possible, évitez la superposition des plans, déplacez si nécessaire vos éléments de décor pour faciliter la lecture de l’image. Choisissez une grande ouverture (faible profondeur de champ) pour bien détacher votre sujet de l’arrière-plan. Enfin, inclinez votre appareil photo à 30° pour renforcer cette impression de « projection » afin de donner une vue naturelle de votre scène, celle que nous avons lorsque nous nous attablons.

Cette prise de vue est possible sans trépied si vous possédez un petit appareil photo. C’est beaucoup plus délicat avec un réflex mais faisable puisque toutes les photos ci-dessus ont été prises ainsi.

– Pensez à la prise de vue à pic

La prise de vue à pic est très sympa et permet d’intégrer des mains très facilement.
Pour cela, il vous faudra un trépied qui puisse placer votre appareil photo parallèle au sol et une télécommande.

photo3

Ces prises de vue sont aussi très simples à mettre en place.
Placez votre appareil photo selon le cadrage voulu et en pensant à vos mains qui entreront dans la scène. Vérifiez le couple ouverture / vitesse.
Réalisez la mise au point sur le sujet que vous voulez voir net. Prenez une photo, sans vous, pour vérifier que la photo vous convienne.
Mettez votre télécommande en mode retardateur. Enclenchez, placez vos mains et attendez que l’appareil se déclenche.

Vérifiez le résultat et n’hésitez pas à revoir le cadrage ou votre mise en place pour que la photo corresponde à vos attentes.
Sur les exemples ci-dessus, la mise au point s’est faite (de gauche à droite) sur le plat à gratin (j’ai juste ajouté mes mains sur les côtés au dernier moment), sur le poulet (j’ai ajouté le pinceau ensuite), la gaufre (celle que je comptait saisir avec ma main).

– Mettez vos mains au premier plan

Tout comme le point précédent mais avec une vue plus classique, vous allez intégrer vos mains au premier plan.
Réalisez une action pour créer une ambiance ou raconter une histoire.

photo4

Sur la photo de gauche, je me suis mise en scène pour découper ce plat de lasagne pour montrer que l’on va bientôt passer à table. Sur la photo de droite, j’ai créé une ambiance décontractée / apéritif. On voit une de mes mains prendre un pic (c’est sur lui que j’ai fait la mise au point) et mon autre main au fond tenant un verre.

– Montrez une étape
Vous aurez peut-être à montrer une étape de la recette que vous êtes en train de préparer. La mise en place va se compliquer quelque peu. En effet, vous aurez à photographier à l’aveugle. Certaines images seront un peu plus simples comme celle présentée ci-dessous. J’avais placé mon petit chou à garnir, fait la mise au point à l’avance. J’ai utilisé le retardateur. Au moment d’enclencher, j’ai commencé à garnir le chou et la photo a été prise en plein milieu de l’action. Vérifiez bien la vitesse pour que le geste apparaisse bien figé et soit bien net.

photo5

Mais d’autres images seront beaucoup plus complexes et demanderont plusieurs prises de vues avant d’avoir la bonne photo. C’est le cas de la photo ci-dessous par exemple.

photo6

En quoi est-ce plus difficile ? Au moment où vous êtes derrière l’appareil photo pour faire vos réglages, vos mains et le sujet à photographier (ici le fruit de la passion) n’y est pas. Vous allez faire vos réglages à l’aveugle.
Contrairement à ce qu’on pourrait penser, il faut conserver la mise au point automatique. L’idée est de placer le collimateur à l’endroit où vous comptez placer vos mains. Mettez un objet à leur place pour vous aider.
Placez-vous face à l’appareil photo, déclenchez, toujours avec le retardateur et tenez la pose. Pour ce type de photo, je réalise toujours des images du début de l’action, car une fois l’action faite, c’est trop tard.
Cet exercice nécessitera quelques essais. Parfois sur un coup de chance, la première sera la bonne ! 😉

– Vos mains, l’unique sujet

Sortez de la mise en scène classique et utilisez vos mains pour tenir votre plat. Votre corps fera office d’arrière-plan.

photo7

De tous les points cités, celui-ci est la plus compliquée à réaliser seul. Vous allez déclencher à distance sans pouvoir contrôler l’image à travers le viseur, sans savoir où vous êtes placé dans le cadre, si vous êtes trop loin ou trop proche, si le collimateur est bien au bon endroit…
Alors comment faire ?
Placez un objet (un lampadaire est l’idéal) à l’endroit où vous allez vous placer.
Placez-vous juste à côté et prenez la pose que vous voulez. Vous allez marquer (par un scotch / un petit post-it) sur le lampadaire la hauteur de vos mains.
Ainsi, vous allez plus facilement faire les réglages de votre appareil photo. Vous pourrez également placer le collimateur sur la marque. Conservez la mise au point automatique.
Il ne vous reste plus qu’à prendre la place du lampadaire et à enclencher. Conservez encore une fois la mise au point automatique.

Un dernier conseil pour les filles et un peu pour les hommes.
Faites en sorte que vos mains soient propres (sauf si vous les photographier en train de pétrir une pâte à tarte. Dans ce cas, c’est normal qu’elles soit sales. ), ainsi que vos ongles.
Les filles, pensez à mettre de temps en temps du vernis pour apporter une note de couleur en plus. Soyez cohérent avec les couleurs de votre mise en scène pour ne pas dénoter.

photo8

photo9

 

chefNini

Sous le pseudonyme chefNini, Virginie anime depuis février 2008 un blog culinaire du même nom. Elle y partage ses recettes, des articles techniques, des guides d’achat et des tests produits.
Depuis 2011, elle propose ses services de photographe, styliste et créatrice culinaire.
Elle a publié un ouvrage sur la photographie culinaire aux éditions Pearson, ainsi qu’un Almaniak Cuisine chez Editions 365. 

Blog : http://www.chefnini.com
Portfolio : http://virginiefouquet.com/
Facebook : http://www.facebook.com/chefNini/
Twitter : https://twitter.com/chefNini
Instagram : https://instagram.com/chefnini_blog/

Top
Nos marques