26.10.2015

Paris en monochrome et ma recherche de la couleur

26.10.2015

Paris en monochrome et ma recherche de la couleur

DSC_0199x_luziapimpinella_MIM_Foto1

Pour moi, un aspect important de la photographie est de jouer avec les lumières et les couleurs, et ceux d’entre vous qui sont familiers avec mon blog savent que j’aime la couleur ! Pour être franche, ce n’est jamais trop brillant ou coloré pour moi, mais j’aime aussi les tons doux et subtils d’une palette de couleurs. Lorsque je voyage et que je suis de sortie pour l’une de mes promenades photographiques, je trouve inspiration et émotion dans la recherche de certaines tonalités de couleurs et le fait de les saisir sur l’image. Et donc, lors d’une journée de brouillard à Paris, alors qu’il semblait que toutes les couleurs avaient naturellement perdu leur brillance et que tout semblait recouvert d’un voile de brume, j’ai réalisé toute une série de photos avec des tons différents de blanc.

DSC_0328x_luziapimpinella_MIM_Foto2

DSC_0501x_luziapimpinella_MIM_Foto3

DSC_0255x_luziapimpinella_MIM_Foto4

Encore et encore, en cheminant dans Paris, mon œil ainsi que mon appareil photo furent attirés par tout ce qui était incolore, ou monochrome. En réalité, le blanc n’est évidemment pas incolore. Le blanc est la somme totale de l’ensemble des couleurs, mais il nous semble incolore. Fascinant, n’est-ce pas ? Je pensais que pour les peintres impressionnistes, le blanc n’était pas une couleur. L’impressionnisme, qui est né en France, tentait par dessus tout de saisir la lumière et, ce faisant, la couleur blanche était son outil stylistique le plus important. Voila, en ce jour, la non-couleur blanche allait être l’outil de conception le plus important pour mes photos.

DSC_0290x_luziapimpinella_MIM_Foto5

DSC_0471x_luziapimpinella_MIM_Foto6

DSC_0849x_luziapimpinella_MIM_Foto7

Lorsque je regardais plus tard mes photos de Paris, je fus à nouveau fascinée par l’effet que peuvent avoir les couleurs et par la façon dont leur symbolisme influence les sentiments de l’observateur. Le blanc est symbole de pureté, de légèreté, d’éternité, de perfection, de simplicité et de réduction. Pourtant, malgré toutes ces associations d’idées positives que notre culture entretient avec cette couleur, il me semble que le blanc dégage un peu de mélancolie. Tout comme le voile brumeux sur la ville, un souffle de mélancolie s’est déposé sur mes photos.

DSC_0249x_luziapimpinella_MIM_Foto8

DSC_0304x_luziapimpinella_MIM_Foto9

DSC_0987x_luziapimpinella_MIM_Foto10

J’ai une préférence générale pour les séries de photos utilisant un ton particulier. C’est peut-être parce que je trouve la psychologie des couleurs si intéressante. Car si Paris peut sembler introverti, tranquille et mélancolique en cette journée brumeuse, la ville peut se présenter d’autres jours de manière pleine d’énergie, animée et confiante. Une couleur a la capacité de modifier totalement une impression. Vous pouvez le constater lorsque vous comparez cette série de photos avec une autre créée lors du même voyage… son thème était le rouge ! Les couleurs peuvent faire naître des émotions chez quelqu’un. Ce pouvoir est une chose que j’aime utiliser dans mes photos, et c’est aussi à coup sûr l’une des raisons pour lesquelles j’aime les séries de photos donnant l’impression d’une palette de couleurs monochromatique. Les images conçues au sein d’une famille de couleurs, donnent naturellement une impression d’harmonie.

Pourquoi n’essayez-vous donc pas vous même ? Peut-être que cette série de photos vous inspirera à repérer une couleur particulière lors de votre prochaine promenade photographique. Vous serez surpris des détails quotidiens que vous remarquerez soudainement. Collectez des couleurs individuelles sur vos photos et laissez-les faire leur effet sur vous plus tard, lorsqu’elles agiront comme un ensemble. Si vous aimez travailler avec des programmes de retouche de photos, vous pouvez penser au type de modifications pouvant renforcer l’atmosphère de vos images monochromes. Peut-être que le rouge brillera encore plus vivement si vous augmentez le taux de saturation et ajoutez un filtre de couleur plus chaude. Et le blanc semble plus pur et plus délicat si vous ajoutez de la luminosité, une surexposition plus artificielle et un filtre de couleur plus froid. Je suis sûre que vous aurez autant de plaisir à jouer avec les couleurs que moi.

Cordialement, Nic

Nic Hildebrandt

Nic, alias “Luzia Pimpinella” est passionnée de blogs depuis 2006. Elle aime voyager et la bonne nourriture. Elle est conceptrice indépendante de tissus, une personne aimant bricoler de manière compulsive et une photographe passionnée.

Elle blogue sur luzia pimpinella et vous pouvez la retrouver sur Instagram, Facebook et Twitter.

Top
Nos marques