13.01.2016

Mon lieu préféré où voyager

Rédigé par:
Cédric Dasesson

13.01.2016

Mon lieu préféré où voyager

1

Au cours des quelques dernières années, par l’intermédiaire de mon parcours dans la photographie et de mes études, j’ai atteint la conclusion que l’un des meilleurs endroits où l’on puisse voyager au cours de sa vie est son propre pays. L’aspect fondamental pour faire de ce voyage un succès est la capacité d’observer chaque endroit, les choses les plus simples et les plus ordinaires, avec un œil nouveau, avec le désir de découvrir les petits détails cachés. C’est l’aspect qui, lorsqu’il est transféré à la photographie, garantit que l’image parle d’elle-même.

J’ai eu la chance de naître en Sardaigne, un pays qui a tant d’histoires à raconter mais que malgré tout, nous sommes habitués à voir seulement en photos le décrivant comme un paysage de vacances rempli de plages et de touristes. La mer bleue transparente et les couchers de soleil que nous aimons admirer sont tout aussi magnifiques que d’autres vues panoramiques du monde entier, mais il est parfois difficile d’apprécier ce que l’on a chaque jour devant les yeux.

2

Depuis quelques années, je travaille sur un projet racontant en photos l’histoire du littoral de mon île. J’essaye de créer une série d’images ne parlant pas seulement de la mer, mais aussi d’un paysage dans lequel je souligne les détails en étudiant les transformations que l’endroit a pu subir au fil du temps, en tirant parti de certains concepts appris lors de mes études en architecture. Mon appareil photo est un outil qui m’aide à enregistrer ce que je vois avec mes yeux et à identifier les lieux que je visite.

DCIM100GOPROG0233592.

Il est toujours pratique de créer un système de catalogue utilisant des dossiers sur votre ordinateur, mais ce n’est pas suffisant : il vous faut situer et reconnaître les lieux que vous avez visité. Pour cette raison, j’utilise toujours une carte. Enregistrer les lieux où je prends des photos sera utile lorsque je retourne visiter le même endroit, afin de voir les modifications du lieu.

Ce type de photographie implique des images sur lesquelles le sujet est le paysage. Dans certains cas, il est facile de créer des images splendides, mais il est important de choisir le bon cliché.

Un conseil utile est de rester immobile et de regarder, afin d’essayer de créer la photo avec vos propres yeux avant de saisir l’appareil. Deuxième chose, ne soyez jamais pressé. Laissez au contraire le paysage vous aider à trouver le moment important qui vaut l’attente.

Tout sac de voyageur doit contenir les éléments suivants : un sac, un appareil photo, un objectif grand-angle, un trépied et quelques filtres (par exemple un ND afin de créer de longues périodes d’exposition durant la journée et un filtre polarisant pour améliorer la saturation de la scène). Si vous comptez prendre des photos d’animaux et de végétation, alors vous devez aussi emporter un zoom et un objectif macro.

L’étape suivante est de choisir l’endroit depuis lequel prendre la photo. Je me mets souvent au niveau de l’œil humain pour montrer les proportions naturelles.

4

Mon trépied est devenu mon compagnon de voyage préféré, avec lequel j’effectue une lente observation de la scène. En même temps, j’essaye d’avoir en tête et d’appliquer quelques astuces que je trouve essentielles. Parmi celles-ci se trouve un horizon plat, que vous choisissez de situer au milieu de l’image, au tiers ou aux deux-tiers, suivant si vous photographiez horizontalement ou verticalement.

D’un point de vue technique, si vous souhaitez que toute l’image soit au point, l’ouverture doit se situer entre f/11 et f/16, ni plus ni moins. F/11, parce que si vous descendez plus bas, une zone proche de l’appareil pourrait se trouver au point et le reste de la scène ignoré, et f/16 parce qu’aller plus haut peut provoquer des problèmes de diffraction et que vous pourriez finir par avoir une image moins nette.

Ce que j’aime lire dans mes photos, c’est une description du lieu, l’atmosphère qu’il créé et les sentiments qu’il provoque en moi, en mettant en évidence la substance architecturale que peut être le mouvement d’une vague, ou un rocher d’une forme particulière. Ce sont là les choses les plus précieuses que j’aime emporter chez moi à chaque fois que je voyage autour de mon île.

5

6

Il y a quelques temps, j’ai commencé à prendre des photos sous l’eau. Ce que je recherche particulièrement c’est la ligne centrale divisant ma vision de la mer et des terres, et que l’on peut voir d’un autre endroit.

Que vous souhaitez partager vos voyages via des réseaux sociaux ou un blog, ou archiver les documents pour créer votre histoire personnelle, il est important que vous trouviez votre propre style et votre propre façon de voir et de photographier les choses. La photo en elle-même constitue déjà une histoire. C’est à nous de l’interpréter et de savoir comment la narrer.

7

8

Il existe une abondance de documents disponibles pour apprendre la photographie. Nous vivons dans un monde numérique dans lequel tout est à notre portée. Nous avons le pouvoir de faire de notre travail une matière qui n’existait pas il y a dix ans. Aujourd’hui, nous pouvons rencontrer les autres et nous faire connaître pour ce que nous créons et pour ce que nous voulons communiquer.

Il est bon d’étudier et d’apprécier le travail des autres, mais la vraie découverte et le vrai défi sont d’apprendre à utiliser vos propres yeux, parce que chacun voit et entend quelque chose de différent, et peut-être même encore plus par l’intermédiaire d’un objectif d’appareil photo.

La photographie peut raconter votre histoire. J’ai tenté de vous raconter la mienne et d’expliquer pourquoi j’aime cette île et la photographie en soi. S vous commencez juste, ne désespérez pas, il y a beaucoup de choses à apprendre. Elles sont sans doute illimitées pour quelqu’un qui n’est jamais fatigué d’explorer et de découvrir quelque chose de nouveau.

 

Cédric Dasesson

Italien

Photographe professionnel dont les études en architecture ont provoqué la redécouverte de son amour pour son pays natal. Ceci l’a conduit à entreprendre un long voyage dans le domaine de la photographie abstraite et architecturale des paysages, particulièrement sur l’eau ou en mer, et à raconter des histoires faites d’éléments simples.
Son canal de publication principal est Instagram, au moyen duquel il travaille avec différents magazines et marques internationalement reconnus.

Top
Nos marques