09.03.2016

LED Lykos Daylight – L’expérience d’un blogueur culinaire

Rédigé par:
Giulia Scarpaleggia

09.03.2016

LED Lykos Daylight – L’expérience d’un blogueur culinaire

Manfrotto-1

Jusqu’à il y a quelques semaines, je n’aurais jamais pensé qu’il soit possible de prendre cette photo lors d’une après-midi hivernale, à l’intérieur de ma cuisine. Je n’aurais surtout jamais pensé possible que je la prenne moi-même.

J’ai commencé à photographier de la nourriture lorsque j’ai décidé de lancer mon blog culinaire, Juls’ Kitchen, sans aucune expérience technique. Au début, j’ai seulement pris des images pour illustrer la recette terminée, sans aucune attente. Je les ai même prises dans la cuisine dans l’après-midi, sous une lampe au néon jaune. La nourriture ne semblait guère appétissante.

Puis j’appris que la lumière naturelle me convenait, en la suivant de pièce en pièce, d’une fenêtre à l’autre. J’en tombais amoureuse, j’appris à la contrôler en utilisant des diffuseurs et des panneaux réfléchissants ; pour pratiquement l’inventer, l’après-midi, avec un bon trépied et une période d’exposition.

Mais une fois le crépuscule arrivé, fini de jouer.

Puis j’essayais la LED Lykos Daylight. Comme son nom l’indique, elle réussit à recréer la lumière du jour grâce à la puissance de ses lentilles : un rêve devenu réalité pour les vrais amoureux de la lumière naturelle tels que moi.

L’augmentation de la charge de travail et les échéances croisées signifiaient que je me retrouvais souvent en train de finir des séances de photos tard dans la journée. La LED Lykos était un don du ciel.

Manfrotto-2

Le sujet de la prise était un petit-déjeuner dominical calme et détendu. Il fallait des flots de lumière naturelle pour transmettre l’impression léthargique et agréable qui vous submerge un dimanche matin, en face d’une tasse de café et d’une crêpe épaisse. Le résultat est naturel, les couleurs sont parfaites.

Après quelques clichés tests, je compris ce que je voulais. Tout d’abord, il est pratique d’utiliser la LED avec un trépied : elle est vraiment légère et manipulable mais avec un trépied cela vous laisse les mains libres pour arranger le décor et prendre les photos, si vous n’avez personne pour vous aider. La LED peut être branchée, mais de nouveau, au niveau pratique, il vaut mieux opter pour une batterie, si possible. Dans mon cas, j’ai obtenu le meilleur résultat en la plaçant à au moins un mètre du décor et du sujet de la photo, en utilisant aussi un panneau réflecteur pour adoucir la lumière.

Manfrotto-3

Cette photo a été prise avec seulement une LED Lykos Daylight, sans réflecteur. Vous pouvez voir combien le contraste est trop clair, presque dur.

Manfrotto-4

Ici, un panneau diffuseur entre en scène, en adoucissant la lumière et créant immédiatement une sensation de dimanche matin.

Manfrotto-5

Ici, un panneau réflecteur est ajouté au panneau diffuseur, adoucissant les ombres crées par la lumière. J’aurais considéré cela comme un excellent résultat même sous la lumière naturelle : les couleurs sont parfaite, la texture de la nappe et la galette ressortent bien, apportant du naturel à l’image.

Manfrotto-6

 

La LED Lykos s’est aussi révélée pratique lorsque j’ai du prendre des images de la plaque de cuisson. Comme il en va avec les recettes vidéo, c’est le moment le plus difficile : vous tournez votre dos vers la lumière et immédiatement une zone d’ombres est créée exactement là où il faudrait la meilleure visibilité, parmi les poêles et les casseroles. Ce problème se produit même lorsque la cuisine est emplie de lumière naturelle, et c’est précisément pourquoi j’ai toujours évité les photos étape par étape de cuisson sur la plaque.

Manfrotto-7

En plaçant la Lykos LED sur la gauche, avec un diffuseur et un panneau réflecteur sur la droite, vous obtenez ce résultat. Je suis tombée totalement amoureuse de cette lampe et je pense que je vais sans doute prendre plus de photos d’actions sur la plaque de cuisson à partir de maintenant.

Je continue d’aimer la lumière naturelle et je continuerai donc, autant que possible, à prendre mes images pendant la journée. La LED Lykos s’est révélée toutefois un précieux allié, souple et facile à utiliser, même pour ceux qui, comme moi, démarrent juste leur apprentissage de la lumière artificielle.

Manfrotto-8

La LED Lykos s’est révélée être très utile aussi pour l’une de mes photos Instagram. Vu sa souplesse, je l’utiliserai à partir de maintenant même pour des clichés pris spontanément pour transfert sur Instagram, pour lesquels j’ai toujours évité les photos de soirée à cause de la tonalité jaune de la lumière artificielle que je ne supporte pas.

 

Giulia Scarpaleggia

Italienne

Giulia Scarpaleggia, enseignante de cours de cuisine toscane pour les touristes, blogueuse culinaire toscane, écrivaine et photographe, de Colle Val d’Elsa (Sienne).
Elle commence son blog en 2009 et trois ans plus tard, elle travaille à plein temps en tant que blogueuse sur l’alimentation et enseignante de cours de cuisine.
Elle a publié plusieurs ouvrages sur la cuisine italienne et remporté en 2013 le Prix Macchianera Food du meilleur blogueur italien sur l’alimentation.

Top
Nos marques