06.04.2016

Comment photographier avec de longs temps d’exposition.

Rédigé par:
Alessandro Carpentiero

06.04.2016

Comment photographier avec de longs temps d’exposition.

La photographie numérique nous a catapulté dans un univers où théoriquement (et même pratiquement) tout est possible. C’est précisément cela qui nous fait parfois oublier comment l’utilisation des outils de base de la photographie (vitesse d’obturation, ouverture et nombre d’ISO) peuvent nous donner des résultats à couper le souffle.
Je voudrais en fait aujourd’hui illustrer une technique photographique qui vous permettra de prendre plus que vous ne voyez réellement.. Nous associons en effet en général la photographie au fait de “saisir un moment”. Nous pouvons toutefois en réalité saisir plusieurs secondes, minutes (et, en théorie, même des heures) avec nos appareils photo : je veux parler des expositions longues.

APPAREIL NUMÉRIQUE OLYMPUS

Pour des yeux peu experts, ce type d’image peut sembler le résultat d’une étrange tricherie, mais je peux vous assurer que vous pouvez obtenir des photos similaires avec tout appareil vous permettant de régler manuellement la vitesse d’obturation.
Le but est de permettre à aussi peu de lumière que possible d’atteindre le capteur de l’appareil, afin de pouvoir augmenter la vitesse de l’obturateur. Comment faire ?
Vous commencez par calculer la durée d’exposition que vous souhaitez. Pour saisir le mouvement des vagues, des durées inférieures à une seconde suffisent. Pour des nuages en mouvement, il faut quelques minutes. Capturer le mouvement des étoiles peut nécessiter une exposition de plusieurs heures.

Dans l’exemple ci-dessus, je prenais des photos par un froid petit matin, à Londres, près du pont de Tower Bridge.
Il y avait un vent fort et je pouvais voir les nuages se déplacer simplement en les regardant : je voulais prendre une photo capturant précisément ce mouvement et, pour ce faire, il me fallait un temps d’exposition de 60 à 120 secondes.
J’ai choisi dans ce cas un nombre d’ISO de 100 et une ouverture de f/16, ce qui plaçait la vitesse d’obturation sur 120 s.

Voici quelques conseils utiles :

  • ISO : commencez avec la sensibilité la plus basse que possède votre appareil (en général 50, 100 ou 200 ISO).
  • Ouverture (f/) : plus vous fermez l’ouverture, moins de lumière pénétrera mais faites attention à ne pas exagérer afin d’éviter d’avoir une diffraction de la lumière. Utilisez des valeurs se situant environ entre f/8 et f/16.
  • Vitesse d’obturation : en réglant la valeur ISO et l’ouverture f/, vous obtiendrez la vitesse d’obturation que vouliez au départ. N’ayez pas peur de faire des essais, chaque situation est différente.

Vous remarquerez toutefois que durant la journée, même avec des valeurs “extrêmes” telles que ISO 50 et f/22, votre vitesse d’obturation sera encore bien trop rapide.
Comment prendre alors une photo comme celle-ci ?

APPAREIL NUMÉRIQUE OLYMPUS

Vous pouvez utiliser des filtres de densité neutre (ND) pour diminuer encore plus la quantité de lumière qui atteint le capteur de votre appareil, ce qui donnera un temps d’exposition accru.
Il y a différentes intensités de filtres et elles sont classées en fonction du nombre d’arrêts de lumière qu’elles suppriment.
Pour le cliché que vous voyez ci-dessus, représentant la Mosquée bleue (Sultan Ahmet) à Istanbul, juste avant un orage, j’ai choisi un temps d’exposition de 8 secondes en utilisant un filtre capable de supprimer 6 arrêts de lumière.
Si je n’avais pas utilisé ce filtre, le temps aurait été de 1/8s et la photo aurait été beaucoup moins frappante.
J’ai choisi une durée de 8 s et non de 120 s, comme pour la photo de Londres, parce que je voulais conserver l’effet tridimensionnel des nuages, qui aurait été perdu avec une durée d’exposition excessivement longue.
Un autre résultat plaisant que vous pouvez obtenir avec cette technique est celui d’un effet soyeux avec des vagues, des chutes d’eau et des rivières.

APPAREIL NUMÉRIQUE OLYMPUS

Pour prendre ce coucher de soleil 100 % italien, j’ai choisi un temps d’exposition relativement court (1/4s) parce que je voulais préserver la texture et le mouvement de l’eau.
Pour obtenir des temps d’exposition similaires en plein jour, je conseille d’utiliser les filtres de lumière ND (1, 2 ou 3 arrêts).

APPAREIL NUMÉRIQUE OLYMPUS

Pour ce cliché du Burj Al Arab à Dubaï, j’ai à nouveau décidé d’utiliser un long temps d’exposition : mettre en opposition des sujets statiques et dynamiques donnera vie à vos photos.
Préparez-vous à prendre beaucoup de photos (ou à être éclaboussé par quelques vagues, comme il m’est arrivé dans ce cas) : chaque vague est différente et il n’est pas facile de trouver le parfait moment pour ouvrir l’obturateur.
Un aspect essentiel de la photographie avec longue exposition est, à l’évidence, la nécessité de garder votre appareil parfaitement immobile : comme vous l’aurez remarqué, toutes les vitesses d’obturation que j’ai citées ne peuvent être effectuées avec l’appareil en main. Si vous voulez essayer cette technique, vous devez donc absolument utiliser un trépied stable.
Dans les lieux urbains j’utilise en général le trépied Manfrotto BeFree Carbon, car je dois me déplacer sans avoir à porter trop de poids. La fibre de carbone diminue aussi les vibrations provoquées par l’obturateur.
Dans les endroits très venteux, où je dois atteindre une certaine hauteur avec mon appareil, j’utilise un trépied plus lourd et plus grand, le Manfrotto 055 XPRO

Il y a en effet des situations où la stabilité est la priorité, comme pour ce cliché à Dubaï du Burj Khalifa se détachant parmi les gratte-ciels déjà super élevés de la riche cité.

APPAREIL NUMÉRIQUE OLYMPUS

C’était un cliché dont j’avais rêvé pendant plusieurs années et il m’a demandé beaucoup de travail, à la fois pour la prise et pour les retouches.
En fait, lorsque je suis parvenu au 42e étage du gratte-ciel, il y avait, comme souvent dans le Golfe Persique, un vent très fort, et la balustrade de la terrasse était assez haute. J’ai donc du utilisé le Manfrotto 055 XPRO étiré au maximum.
Mon conseil : pour diminuer le facteur du vent, utilisez votre corps comme bouclier.
J’ai utilisé un objectif ultra grand-angle (14 mm sur image complète) et j’ai pris différentes photos de 10 s chacune, l’une après l’autre. Je les ai ensuite combinées lors de la post production.
J’aurais pu choisir un temps d’exposition de plusieurs minutes, en utilisant un filtre ND, mais dans certaines situations, particulièrement lorsque la lumière ambiante change rapidement (aurore ou crépuscule), vous n’avez guère de temps à votre disposition. L’utilisation de cette technique vous propose donc une meilleure marge de sécurité.
Donc, comme vous l’avez vu, de longs temps d’exposition vous donnent réellement d’excellentes occasions de vous exprimer. La clé pour prendre un bon cliché est toujours la même : essayer et réessayer encore.
Ce type de photographies n’est pas facile à obtenir, particulièrement si vous débutez juste. Mais avec le temps et l’expérience, vous apprendrez à vous surprendre vous-même en vous exclamant “Wow !” devant ce que vous avez réussi.

Matériel utilisé : Manfrotto Trépied 055 XPROManfrotto BeFree Trépied pliable en carbone

Alessandro Carpentiero

Italien

Alessandro Carpentiero est un photographe spécialisé dans les voyages et l’architecture. Il a commencé par partager ses images sur Instagram tout en travaillant comme designer. Sa popularité a augmenté et l’a conduit à collaborer avec des marques internationales célèbres. Il est à présent photographe à plein temps et il voyage autour du monde en prenant des photos de la beauté de notre planète et en faisant des reportages sur des centres hôteliers prestigieux.

Top
Nos marques