19.10.2016

Test du trépied Manfrotto 190XPRO

Rédigé par:
Arnaud Lesueur

19.10.2016

Test du trépied Manfrotto 190XPRO

Le monde m’a toujours fasciné : il y a tellement de choses à voir et à faire ! Et quand je pars en voyage pour faire des photos et des vidéos, j’ai besoin d’être bien équipé pour en tirer le meilleur à travers mes images.

Quand je prépare mon voyage, je cherche à savoir ce dont j’aurai besoin, pour savoir quel équipement emmener au niveau des flashs, objectifs, lumières, etc. Mais pour ma part, il y a une question qui ne se pose pas : c’est celle du trépied.

Pour moi, il y a deux équipements fondamentaux à emmener en voyage. Le premier concerne la prise de vue directe, où j’ai besoin d’être suffisamment libre et réactif pour prendre des photos avec des angles de vue qui changent très rapidement. Pour cela, j’emmène principalement un ou deux boîtiers avec des objectifs différents pour un maximum de points de vue.

Pour le deuxième équipement, celui dont je vais parler plus en détail, j’utilise un trépied, qui est indispensable à mes yeux.

Pourquoi j’utilise un trépied ?

photo 1

Timelapse, hyperlapse et pose longue, ça vous parle ?

Je fais beaucoup de timelapse (photos à intervalle régulier pour donner une vidéo) de paysages, et la première chose qu’il me faut pour cela, c’est un trépied. Je commence toujours par trouver un lieu, puis je planifie un moment pour la prise de vue et surtout je cherche le bon point de vue pour faire mon timelapse. Il faut être polyvalent pour préparer et mettre en place son matériel, tout en cherchant le petit plus qui rendra le timelapse spécial. Grâce au trépied Manfrotto, j’ai un très large choix de points de vue différents en faisant varier la position de mon appareil photo via le réglage de la hauteur du trépied. Par exemple, je peux maintenir le trépied en position basse et mettre ces petites fleurs en premier plan pour souligner la saison de mon timelapse, ou bien mettre le trépied à sa hauteur maximum pour passer au-dessus de ce caillou qui n’est pas esthétique, le tout en conservant une stabilité irréprochable. Une fois toute cette préparation faite, je peux placer mon intervallomètre pour commencer les prises de vue.

photo 2

Je vais maintenant vous parler des poses longues. Une pose longue, c’est une photo réalisée sur plusieurs secondes, voire plusieurs minutes. Pour que l’image soit nette, il est indispensable que l’appareil photo soit fixe et stable. J’utilise donc un trépied pour réaliser mes poses longues. La pose longue est souvent utilisée dans des conditions de faible luminosité, pour les photos de nuit donc. Mais je l’utilise aussi pour faire des photos la journée

photo 3

 

photo 4

L’élément de base pour réaliser ces images, c’est le trépied. Ensuite, on s’appuie sur les réglages de l’appareil, on ajoute des filtres et on cherche la bonne exposition en faisant varier le temps de pose. Je me suis récemment mis à utiliser des filtres, et un en particulier : le ND 1000 (10 stop). Depuis que j’ai ce filtre dans mon sac, j’ai déjà sauvé quelques journées de shooting où le temps n’était pas terrible.

Avec ce filtre, je fais souvent des poses de deux minutes pour avoir des effets très intéressants. On ne peut pas utiliser ce filtre dans toutes les situations ; pour moi il y en a deux où il s’avère indispensable. Le premier cas, c’est quand j’arrive devant un monument ou un lieu où il y a du monde mais que je ne veux personne sur ma photo. En réalisant cette pose de deux minutes et grâce aux déplacements des personnes, je vais réussir à réduire le nombre de personnes sur ma photo, voire à tous les enlever. Le deuxième cas, c’est quand je prends des photos de nature avec des nuages, la mer, les torrents, etc. et que je cherche à garder du mouvement sur l’image. En réalisant une pose de deux minutes, j’arrive à donner un effet de brume, sur les nuages ou sur l’eau par exemple.

photo 5

Ce que je cherchais dans un trépied, c’était la combinaison idéale entre stabilité, maniabilité et poids. Et ce modèle répond largement à mes attentes.

Pendant mes voyages, je sais que peu importe où je vais, mon trépied Manfrotto sera sur mon dos. C’est vraiment mon outil de travail. Il est très sobre, très facile à utiliser et mon équipement est prêt rapidement. En association avec ce trépied, j’utilise la rotule MHXPRO-BHQ6, qui fait l’objet d’un autre article.

 

Matériel utilisé :

MT190CXPRO3

MHXPRO-BHQ6

MB PL-3N1-35

 

Arnaud Lesueur

Français

Je m’appelle Lesueur Arnaud, j’ai 27 ans et je suis basé en Haute-Savoie, à Saint Gervais Les Bains. J’ai découvert ma passion pour l’image durant mon parcours sportif de haut niveau en freeride. Avec de nombreux voyages autour du monde pour des compétitions et la création de films de ski, j’ai eu envie d’avoir ma propre vision à travers la photo. J’ai toujours voulu avoir un regard nouveau, utiliser tous les décors qui m’entourent pour faire passer un message une émotion. J’associe la photo, les timelapses et les prises aériennes pour trouver les différents points de vues que je cherche vraiment.

Top
Nos marques