20.10.2016

L’orientation de la lumière

Rédigé par:
Chef Nini

20.10.2016

L’orientation de la lumière

Votre position par rapport à votre source lumineuse (une fenêtre, par exemple) et votre angle de prise de vue vont jouer sur la perception de votre scène. En tournant autour de votre sujet ou en vous plaçant à différentes hauteurs, vous remarquerez facilement comment la lumière change son relief, sa brillance, sa texture, ses couleurs.

Je vous propose de faire un tour d’horizon des deux orientations possibles et quelles sont leurs avantages et inconvénients pour la photographie culinaire.

Lumière de côté

La lumière orientée sur le côté reste la plus simple à maîtriser lorsque l’on débute. La fenêtre est donc placée à gauche ou à droite de votre scène. Le rendu de ce type d’orientation est naturel mais peut sembler parfois un peu plat. Du coup, tournez légèrement votre scène de ¾ pour mettre en valeur le modelé de votre recette, son contraste et ses couleurs.

photo1

Sur cette photo, la lumière vient de droite. Elle se reflète légèrement sur certaines tranches de chorizo et de poivrons. Cette lumière permet de conserver toute les couleurs du plat.

Si vous voulez aller un peu plus loin, et si vous êtes plutôt à l’aise avec la gestion de la lumière, vous pourrez jouer avec un clair-obscur pour rendre votre scène mystérieuse et très cocoon. Placez une grande feuille noire à l’opposé de la lumière pour assombrir un peu plus les ombres. Et renforcez cette impression en post-traitement !

photo2

Lumière en contre-jour

Lorsque la lumière se situe derrière votre scène, on parle de contre-jour.

Cette orientation est parfois délicate mais elle peut aussi réveiller une recette qui manque d’intérêt.

La lumière qui vient d’en face donne un effet brut donnant des ombres marquées sur la scène. Les textures vont se révéler et les surfaces brillantes vont prendre une tout autre dimension.

Et justement, l’inconvénient du contre-jour réside dans la représentation des couleurs. Si votre sujet présente une surface humide, la lumière peut créer un reflet blanc comme sur la photo ci-dessous.

Photo3

Ces petites tartelettes au chocolat sont baignées de lumière et le chocolat a perdu quasiment complètement sa couleur.

Ce défaut peut être corrigé en vous positionnant différemment, souvent en vous mettant un peu plus haut. Il ne suffit parfois de pas grand-chose pour tout changer.

Mais, les reflets ne sont pas toujours un inconvénient et cela va dépendre du sujet à photographier. Regardez ces fruits ci-dessous, leur brillance est particulièrement mise en valeur avec la lumière venant d’en face. Photographiés de côté, ces fruits auraient perdu en gourmandise, l’image aurait semblé plus plate.

Photo4

Le contre-jour sert aussi à mettre en évidence la transparence ou la couleur d’une boisson mais pas que. Il faudra alors vous placer assez proche de votre source de lumière et vous positionner quasiment à hauteur du sujet pour réussir à capter cette transparence et jouer avec la couleur de votre sujet.

Photo5

 

photo6

C’est maintenant à vous de faire des essais. Faites tourner votre scène et regardez comment la lumière joue avec elle. Placez-vous en hauteur, mettez-vous plus au-dessus, vous verrez tous les changements qui s’effectuent. Il y a des sujets qui se prêtent davantage à la lumière latérale et d’autres qui seront sublimés avec un contre-jour. Adaptez-vous à votre sujet et amusez-vous avec lui !

Et si vous désirez aller plus loin, vous pouvez retrouver mon article sur comment gérer la lumière chez vous en cliquant ici.

Chef Nini

Française

*Guest Blogger Octobre 2016 pour Manfrotto*
Sous le pseudonyme Chef Nini, Virginie anime depuis février 2008 un blog culinaire du même nom. Elle y partage ses recettes, des articles techniques, des guides d’achat et des tests produits.
Depuis 2011, elle propose ses services de photographe, styliste et créatrice culinaire.

Top
Nos marques